L’homme nouveau

Théâtre et marionnette à taille humaine d’après « Crépuscule du Che » de José Pablo Feinmann

Pour adolescents et adultes

Création le 9 novembre 2018 à La Fabrique // Meung sur Loire (45), dans le cadre du festival « Petites formes mouvantes et émouvantes »

Ce spectacle coproduit et accompagné par le Sablier sera présenté sur le festival RéciDives en juillet 2019 à Dives-sur-Mer.

Crédit photos : Jeux de vilains

 

Le projet

Le parcours d’Ernesto Che Guevara, plus que celui d’un homme extraordinaire, met en scène la naissance d’un mythe moderne, construit par un homme, Fidel Castro, pour asseoir sa propre gloire. C’est ce thème de la mythification d’une vie humaine aboutissant à une effigie, un porte-étendard d’abord idéologique, puis plus tard universel et intemporel, que souhaite aborder cette création, et ainsi questionner le rôle d’un mythe dans nos sociétés modernes.

La marionnette, « incarnation » du mythe, viendra prolonger la question de la manipulation – qui manipule qui ? – dans son rapport aux comédiens/marionnettistes.

 

La compagnie

En 2003, Cécile Hurbault et Grégo Renault montent leur premier spectacle professionnel Le Nez de Cochon de Cyrano. Cette expérience les pousse peu à peu à créer une structure professionnelle et c’est ainsi qu’en 2005 ils fondent Jeux de Vilains à Lailly en Val, petite ville du bord de Loire. Rejoints depuis par d’autres membres, la structure compte aujourd’hui une trentaine de salariés intermittents par an. Douze spectacles ont été créés. Jeux de Vilains était une association loi 1901 qui s’est transformée en Société Coopérative d’Intérêt Collectif au 1er juillet 2013.

L’Asie du Sud-Est au coeur de l’histoire de Jeux de Vilains

Autour de Cécile Hurbault, Jeux de Vilains mène un travail autour de la marionnette d’ombres d’Asie du Sud-Est depuis 2007. Des spectacles ont été créés autour de grandes épopées hindoues telles que le Râmâyana ou le Mahâbhârata, une exposition Carnet de voyages en Asie, et des ateliers de pratique ont lieu régulièrement autour du théâtre d’ombres et de la musique d’Asie du Sud-Est. Des résidences et coproductions ont également eu lieu entre France et Asie. Ce dernier spectacle autour du Mahâbhârata permet une immersion pendant quatre heures dans le théâtre d’ombres indonésien, avec une marionnettiste accompagnée d’un orchestre traditionnel. Il a été co-produit par l’Hectare à Vendôme, par l’association Ageng (Rennes) et la compagnie Wilis Prabowo (Indonésie), et a reçu notamment les aides à la création de la Région Centre et de la DRAC Centre. Notre Mahâbhârata a également donné naissance à un coffret de 3CD aux éditions Oui’Dire sélection France Culture / Lire dans le noir 2015.

Dans la continuité du travail autour de l’Asie du Sud-Est, le projet artistique actuel s’oriente plus particulièrement sur la question du mythe.

Son projet

Son projet s’articule autour de l’envie d’offrir un théâtre exigeant et populaire, ni élitiste, ni populiste. Le point de départ de ce projet s’axe autour des techniques du théâtre (marionnette, masque, escrime…) et d’une réflexion autour des traditions de ces techniques avec une forte volonté d’ouverture aux autres, dans un esprit d’éducation populaire.

La compagnie, ancrée sur son territoire, développe trois pôles d’activités : – la création de spectacles (cinq actuellement en tournée) – les actions culturelles (animation d’ateliers, expositions, rencontres…) – les programmations culturelles (organisation d’un festival pluridisciplinaire en juin)

Dans la lignée de ses précédents travaux sur le Râmâyana et le Mahâbhârata, la compagnie poursuit son travail sur les mythes et les épopées. Elle se questionne sur les fondations des sociétés humaines, sur les valeurs des civilisations, et sur la nécessité qu’a l’être humain de se raconter des histoires. Depuis des siècles, l’Homme a structuré ses civilisations en se créant des mythes, en se racontant des histoires, pour éduquer (manipuler ?) les masses. La marionnette est l’outil idéal pour explorer ses mythes, tant elle est, pour toutes les civilisations, le lien entre hommes et dieux.

L’équipe de création

Conception et mise en scène : Cécile Hurbault
Conception et complicité artistique : Grégo Renault
Interprétation : Quentin Delépine, Philippe Fauconnier, Cécile Hurbault
Construction de la marionnette : Pascale Toniazzo, Cécile Hurbault, Kristof Legarff
Vidéaste : Thierry Thibaudeau

 

Les partenaires

Coproductions :  L’Hectare – Scène conventionnée de Vendôme (scène conventionnée et pôle régional pour les arts de la marionnette et le théâtre d’objet), Ville de Saint-Cyr sur Loire

Accueils en résidence : Espace Malraux à Joué-lès-Tours, Puits-Manu à Beaugency, L’Escale à Saint Cyr sur Loire, Le Sablier – pôle des arts de la marionnette en Normandie – Ifs/Dives-sur-Mer, Théâtre Gérard Philipe de Frouard, La Fabrique- Compagnie du Faux Col à Meung sur Loire.

Soutiens : L’Hectare à Vendôme, Théâtre Gérard Philipe de Frouard

Subventions : en cours auprès de la DRAC Centre Val de Loire, du Conseil Régional Centre Val de Loire, de la ville de Lailly en Val

 

Rencontre avec le public : mercredi 24 janvier 19h

Le  Sablier vous invite à rencontrer l’équipe artistique pour parler de ce projet de création et partager un apéritif.

Accessible à tous en entrée libre dans la limite des places disponibles

Au Sablier, avenue Albert 1er à Dives-sur-Mer

Nos partenaires